lundi 31 mars 2014

Van Gogh et Gauguin, l'histoire...

J'aime l'art depuis toujours, même si je suis, il faut l'avouer, une piètre connaisseuse du sujet. J'aime les matières, la peinture et ai  toujours été passionnée par le dessin. J'essaie de nous initier un peu aux divers courants de peinture. J'ai donc choisi de reparler des impressionnistes. Nous avons ajouté à notre leçon un petit travail de dessins expliquant la fameuse blessure de Van Gogh au lobe de l'oreille. Deux versions d'ailleurs s'opposent depuis quelques temps.  


 La première, officielle, raconte que Vincent Van Gogh se blessa lui même. Il avait alors invité son ami Paul Gauguin à passer quelques temps à ses cotés dans la maison jaune à Arles. Les premières semaines se passent sans souci dans une entente plutôt cordiale. Puis, peu à peu, les deux hommes commencent à s'affronter sur divers sujets. Paul Gauguin a tendance à dénigrer tout ce que Vincent aime, ce qui le chagrine fortement. Il critique les goûts mais aussi la maison du peintre hollandais. 


Le ton monte et les disputes deviennent de plus en plus fréquentes. Un soir du 23 décembre 1888, Paul est agacé par les agissements de son acolyte. En effet,  Il ne supporte plus les emprunts, devenus courants, que Vincent opère dans la caisse commune pour entretenir une prostituée. 


Paul décide de dire la vérité. Il y pense depuis longtemps, mais maintenant c'est certain, il veut quitter la Provence et repartir. Pris de folie, Vincent qui refuse son départ, perd son sang froid et saisi un couteau. Paul s'enfuit de la maison et passe la nuit à l’hôtel. Ce n'est qu'après que Vincent Van Gogh, toujours en état second, se tranchera avec un rasoir le lobe de l'oreille.



Mais cette version des faits a été depuis démentie par deux journalistes. Ils expliquent qu'avec l'aide de courriers retrouvés et écrits par les deux peintres et qu'avec les rapports de police de l'époque, on peut affirmer aujourd'hui que les choses ne se sont pas réellement passées de la sorte.

Première version...


Deuxième version...


 Ils racontent qu'en effet Vincent a bien été pris de démence. Mais que Paul n'a pas quitté les lieux à cet instant précis. Très bon escrimeur, il serait venu habiter chez Vincent en apportant son sabre afin de s'y entraîner. Lors de cette crise de folie, pris de panique, il aurait saisi son arme dans le but de faire peur à Vincent. 


Mais dans la confusion, il aurait malencontreusement blessé le peintre et lui aurait sectionné le lobe de l'oreille. Les deux hommes se seraient alors mis d'accord pour échafauder une version édulcorée, si l'on peut dire.Alors, où est la vérité? Une nouvelle fois, ce secret restera sans doute à nouveau dans l'histoire.   


Petit portrait pour les plus grands...


Les impressionnistes...











5 commentaires:

  1. C'est un sujet dans lequel je plonge en ce moment car j'écris plusieurs articles sur les enfants et les musées, pourquoi y aller, comment en profiter.
    Je trouve dommage qu'on laisse de côté ces petits histoires (qui permettent de faire de l'historiographie, de frapper les esprits, de dessiner, etc) pour des choses trop classiques.
    Ma fille est fan de "dans mon petit musée", où l'un des petits livres on ne retrouve que des grimaces. Une façon comme une autre de se lancer dans le sujet.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait, après avoir fait un cours ou discuter tout simplement sur un sujet, nous tentons de trouver les anecdotes qui se réfèrent au sujet traité! C'est ce que je préfère!!Je vais regarder mon petit musée alors, merci du tuyau!

      Supprimer
  2. Voici le reportage que nous avons regardé hier après-midi avec ma fille : http://www.arte.tv/guide/fr/048257-000/de-cezanne-a-bonnard-l-atelier-du-midi?autoplay=1 Pour nous qui aimons la peinture, ce fut un vrai plaisir. Il y a un passage sur Van Gogh ... peut-être que ça vous parlera aussi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Lulla, je regarde ça dès demain!!:o)

      Supprimer
  3. Avez-vous réussi à le visionner ?

    RépondreSupprimer