vendredi 5 septembre 2014

Productions d'écrits...

Fanny, qui a suivi un premier cursus littéraire à la fac, me donne souvent des conseils judicieux en français. Aujourd'hui nous avons travaillé sur la production d'écrit avec pour but d'insérer des homophones dans les textes. Les enfants devaient donc travailler avec des homophones du type:
Basilique, basilic, cours, courre, cap, cape, Cher, chair, chère, mur, mûre, cerf, serf, serres etc...Ils devaient en choisir au moins deux par liste et réaliser un texte d'une dizaine de lignes avec chacun d'eux. Ce travail prépare, bien entendu, à la rédaction, la possibilité de faire de belles phrases bien construites mais également pour mettre en avant le sens du mot choisi. En lisant le texte, je devais immédiatement reconnaître le mot central. Le brouillon est un élément essentiel de ce type de travail. Retrouvez ICI un grand nombre d'homophones!


Extrait du texte avec le mot laid.

"A l'aube de ce premier jour, alors que je commençais mon nouvel emploi, je découvris une attraction pour le moins extra ordinaire...Le clou de cette dernière était l'exhibition d'un homme...laid! Son physique était en effet répugnant. Tous les spectateurs ressortaient écœurés à la simple vue de ce pauvre homme. Il était moqué et rejeté. C'est pour moi, un souvenir triste et terrible. "

Extrait du texte avec le mot serf.

"Le matin, il labourait. Le soir, il travaillait encore. En échange, il se devait de donner les 3/4 de sa récolte au seigneur des terres. Cet homme n'avait aucun droit, aucune liberté. Il n'était rien, il était l'esclave d'un seul homme, un homme lâche et méprisant qui se barricadait dans sa forteresse. Il n'arrivait même plus à nourrir sa femme et ses jeunes enfants. Il vivait dans la pauvreté et la misère. S'il osait quitter les terres de son maître, il serait traqué et pendu avec les siens. Ce n'était pas une vie, mais une vie d'esclave, ce n'était plus un homme, mais un serf."  


2 commentaires:

  1. Bonjour Vic,
    très bonne idée! Je prend note.

    RépondreSupprimer
  2. Quelle très bonne idée de travail. :-)

    RépondreSupprimer