lundi 16 mars 2015

Les amérindiens...

Ce sujet me tenait à cœur depuis longtemps. En effet, je suis passionnée par les indiens d'Amérique, leurs coutumes, leurs façons d'être et d'aborder la vie. Nous avons tout d'abord redécouvert comment les premiers hommes étaient arrivés en Amérique et s'y étaient installés, il y a 15 000 ans. Ils quittèrent l'Asie et passèrent par les glaciers et l'actuel détroit de Béring. Ils partirent par petits groupes. Après la fonte des glaces, le détroit se forma. Ils avancèrent peu à peu vers le sud. Chaque tribu s'installa sur les terres et avait ses propres coutumes. Il y avait ceux des terres arides du grand bassin, en Californie et sur les côtes nord, ceux des régions boisées du nord est et des grands lacs qui étaient plutôt nomades et ceux du sud ouest qui choisirent de devenir fermiers.   


Au quotidien, ils s'habillaient simplement et ne portaient jamais des vêtements qui collaient à leurs peaux. Les hommes portaient pagne, chemise, tunique et jambières. Les femmes, quant à elles, avaient des jupes et des robes. En hiver, par contre, les indiens se couvraient de châles et de chaudes couvertures. La peau des animaux servaient, bien entendu, à la fabrication des tissus. On se servait des tendons comme fils, et des os comme aiguilles. Un caribou pouvait servir à fabriquer une veste, mais il fallait beaucoup de lapins pour confectionner une tunique. 





Les enfants étaient heureux car libres comme l'air. Jusqu'à l'âge de 1 an, le petit restait sur le dos de sa maman dans un berceau dorsale. La famille entière se chargeait de l'apprentissage. Les filles apprenaient à coudre, à vanner, à faire de la poterie mais aussi à tanner les peaux. Les garçons, eux, apprenaient la chasse, la pêche, la fabrication des armes et l'art de combattre. A la puberté, les enfants avaient un nouveau nom.


Dans certaines tribus, le couple commençait à se fréquenter en se faisant de petits cadeaux. Les amoureux se rejoignaient devant les tipis en se cachant sous des couvertures, à l'abri des regards. La jeune fille se mariait, en général, vers 13 ans. Ils habitaient alors ensemble, que ce soit chez le garçon ou chez la demoiselle. Chez les Navajos, tout ce que possédait l'épouse lui appartenait  à vie. 


Les amérindiens, et surtout les hommes, pratiquaient du sport pour se tenir en forme: Le tir à l'arc, course à pied, course à cheval, combat, chasse et lancé de javelot. On leur connaît également des jeux en société ou seul: le bilboquet, le patol, mais aussi le ballon!


Les bateaux, les canoés et les kayaks étaient construits  grâce à de grands troncs d'arbres dont l’intérieur était brûlé. On tressait des roseaux, on se servait de bouleau, de jonc et de cèdre.


Les chevaux étaient les amis et alliés des amérindiens. Appelés "chiens esprit", l'homme chasseur était le seul à s'occuper de sa monture. Il montait à cru, tandis que la femme utilisait une selle et des étriers. On peignait les chevaux avant d'aller faire la guerre. A part le bison, les indiens consommaient aussi de l'antilope, du lapin, des rats, des lézards, des lièvres et des cerfs. Ils aimaient également les kakis, les noix, et les pignons. Ils cultivaient, pour certains, du maïs et des haricots.


La chasse au bison etait un événement dans la vie des amérindiens. Les chasseurs remerciaient toujours les esprits après avoir tué une de ces grosses bêtes. Grâce à cette prise, les indiens tenaient toute une année. La graisse servait à l'éclairage. La peau était utilisée pour les vêtements. Les excréments servaient à chauffer le tipi, les sabots à coller, les cornes pour les cuillères et les jouets. La viande, enfin, pour se nourrir. .


Nous continuerons cette leçon dans la semaine!




4 commentaires:

  1. Bonjour,
    Juste un petit rajout: les chevaux se retrouvent fossilisés aux Amériques, puis disparaissent.
    Ils sont ensuite réintroduits par les Européens lors de leur conquêtes.
    Les Indiens des plaines les ont pour la plupart, très vite adoptés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, les indiens ont commencé à les subtiliser aux espagnols en fait

      Supprimer
  2. Bonjour,
    Je vous propose un document très intéressant ayant pour titre «Mythes et réalités sur les peuples autochtones».
    C'est un document en format pdf de 96 pages. Il est gratuit. Il est publié par le Commission des droits de la personne et de la jeunesse du Québec.

    http://www.cdpdj.qc.ca/publications/Mythes-Realites.pdf

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup!!!Ce document semble en effet, très complet! Nous allons le lire avec grand intérêt, merci encore!!

      Supprimer