vendredi 13 novembre 2015

Notre rencontre avec André Stern



André Stern...André comme il nous a si gentiment proposé de l'appeler. Le tutoiement est pour lui de rigueur lorsqu'il nous donne si aimablement de son temps précieux.  Nous avons eu une drôle d'impression lorsque nous avons, avec les enfants , croisé son regard. Après avoir tant lu mais aussi regardé, entendu et surtout écouté toutes les vidéos que nous avons pu trouver sur internet de lui, le plaisir de le rencontrer "pour de vrai" a été immense.
C'est un homme qui se dépeint comme étant des plus banales. Un homme normal qui a vécu une enfance, puis une vie pourtant extraordinaire. Tout chez lui inspire la confiance. Il donne d'ailleurs sans relâche. Il offre ses mots comme on offre un cadeau particulier. Son témoignage nous a tous secoué, parfois bouleversé et souvent amusé.
On pourrait comparer son discours à des bonbons acidulés. Ce qu'il nous raconte pique un peu, l'on est surpris, puis c'est tellement délicieux à entendre, que le bonheur nous envahit. Ces mots se veulent forts, remuants mais aussi tellement rassurants. On subit alors un véritable électrochoc. Il faut tout revoir, tout repenser.

Il faut faire confiance à nos enfants. Ce secret dévoilé est alors une évidence. Alors pourquoi étais-ce aussi difficile?  La peur, nous et me pourrit la vie. La peur des autres, la peur du jugement, la peur de l'avenir. Leurs avenirs, l'avenir de nos enfants. Mais la confiance suffira à balayer toutes ces peurs. Reste alors à faire ce cheminement. Ce choix est si précieux qu'il ne faut pas passer à coté. Il ne faut pas s'en éloigner, il ne faut pas s'en détourner.

Après la conférence, nous avons visionné le film "Alphabet" puis réentendu André une dernière fois.
Ses mots résonnent encore comme une chanson que l'on ne peut oublier, dans ma tête. Quentin,  Florian et moi l'avons distillé encore et encore toute la journée au reste de la fratrie. Nous vivions ces phrases, nous étions habités de tout ce que nous avions appris. Les autres enfants avaient les yeux tout grands ouverts en nous entendant résumer cette magnifique rencontre. Rien n'est simple, mais rien n'est impossible!

Alors merci André pour toutes ces clés, ces conseils et cette merveilleuse journée qui restera pour toujours gravée.


12 commentaires:

  1. Rencontrer André est un cadeau merveilleux qu'on n'oublie jamais!! Contente que vous en ayez eu l'occasion!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cette journée restera inoubliable! J'espère que nous aurons à nouveau la possibilité de le rencontrer un prochain jour!:)

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Après ça, on ne peut plus penser de la même façon...Ni aborder l'apprentissage comme avant...

      Supprimer
  3. Whow,trop bien.Je voudrais bien le rencontrer.C'est vrai la peur nous pourrit la vie et ce n'est pas façile de lacher prise.Merci pour le partage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te souhaite de le rencontrer, c'est unique!

      Supprimer
  4. Alors? c'était pas merveilleux?! ça en fait des émotions et des sensations!
    Contente que tu aies pu vivre cela! Vous êtes trop choux!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un bonheur total!!! Et la conférence était extraordinaire!

      Supprimer
  5. Je voulais te l'envoyer parce qu'il est juste Magnifique ce poème
    Amitiés
    Chrystel


    Je continuerai à croire, même si tout le monde perd espoir.
    Je continuerai à aimer, même si les autres distillent la haine .
    Je continuerai à construire, même si les autres détruisent.
    Je continuerai à parler de paix, même au milieu d’une guerre.
    Je continuerai à illuminer, même au milieu de l’obscurité.
    Je continuerai à semer, même si les autres piétinent la récolte.
    Et je continuerai à crier, même si les autres se taisent.
    Et je dessinerai des sourires sur des visages en larmes .
    Et j’apporterai le soulagement, quand on verra la douleur.
    Et j’offrirai des motifs de joie là où il n’y a que tristesse .
    J’inviterai à marcher celui qui a décidé de s’arrêter..
    Et je tendrai les bras à ceux qui se sentent épuisés.

    Car au milieu de la désolation, il y aura toujours un enfant qui nous regardera, plein d’espoir, attendant quelque chose de notre part et même si nous sommes au milieu de la tourmente, le soleil surgira toujours de quelque part et au milieu du désert poussera une plante.
    Il y aura toujours un oiseau qui chantera pour nous, un enfant qui nous sourira et un papillon qui nous fera cadeau de sa beauté.

    Mais… si un jour tu vois que je ne marche pas, que je ne souris pas ou que je me tais, alors approche-toi seulement de moi et donne-moi un baiser, tiens-moi dans tes bras ou offre-moi un sourire.
    Ce sera suffisant, car j’aurai sûrement oublié que la vie m’a accablé et m’a surpris pendant un moment.
    Seulement un geste de ta part me fera retourner à mon chemin
    Ne l’oublie jamais….

    RépondreSupprimer