mardi 13 janvier 2015

Trois points de suspension...

Je mets des points de suspension partout... Il est vrai que c'est un  reproche que me fait souvent Fanny. C'est, comme qui dirait, une petite manie, une habitude dont je ne peux me passer. Pourtant aujourd'hui, ils sont on ne peut plus utiles. Par ces trois petits points de suspension, je peux tenter de vous exprimer ce que je ressens. J'ai eu et ai encore un mal fou à me re concentrer  sur notre vie. Les derniers terribles événements, qui ont secoué d'horreur notre pays, m'ont terriblement déstabilisés et je ressens beaucoup de difficultés à penser à autre chose. Malgré tout, la vie continue, bien entendu, et mille choses sont à faire.  Demain, notre dernière journée de révision avant notre contrôle annuel nous attend. C'est d'ailleurs la première fois, la première année où je ne suis aucunement stressée. Ce qui nous a touché est si fou que tout ceci me semble hors de mon esprit. Je ne saurai dire si il s'agit d'une bonne ou d'une mauvaise chose, mais j'aborde un peu nonchalamment ce contrôle, malgré moi. La vie est si courte, si chaotique, qu'il faut vraiment relativiser et saisir chaque instant de bonheur. Les jours vont alors passer et nos cours reprendront ainsi que nos leçons auxquelles je suis si attachée. Je crois sincèrement que notre monde est cruel, mais j'essaie d'aimer à me souvenir de ce formidable élan de solidarité et d'amour. Quel soulagement de constater que les hommes peuvent aussi être courageux, héroïques et généreux. Ici, un anniversaire commun, des travaux non prévus qui nous tombent dessus, des ados à gérer et un petit singe qui saute partout faisant ainsi l'apprentissage de son caractère, voilà de petits riens qui font notre vie toute simple...
Après la pluie et la tempête, le soleil revient toujours, non?...



4 commentaires:

  1. Moi aussi j'ai beaucoup de mal à me replonger sur les choses de la vie.J'ai beaucoup de mal à me concentrer tant toutes ces images défilent dans ma tête.
    J'ai été marqué , choqué , atteré et surtout très triste de voir que ce que des humains sont capables de faire
    Comme le dit la chanson de Grand corps malade, j'ai moi aussi mal à l'être humain.....
    Mais L'AMOUR TRIOMPHE TOUJOURS DE LA HAINE...... Je suis CHARLIE
    Chrystel L.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Grand corps malade écrit de belles choses...

      Supprimer
  2. Pareil ici.Je suis encore tout chamboulée et triste.Je pense aux familles des victimes.Je pense comme toi,la vie est si courte,alors il faudra profiter du chaque jour.C'est que nous a touché est si horrible que pour moi le contrôle semble tellement insignifiant.Nos enfants apprennent tous les jours,laissez les vivre.
    JE suis CHARLIE.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Profitons des uns des autres, vivons ensemble.

      Supprimer