lundi 31 août 2015

Vivre autrement, avec un nouveau regard...

Avoir moins pour consommer moins. Ce serait un beau slogan! Il aura fallu attendre près de 45 ans, en ce qui me concerne, pour prendre conscience de l'essentiel. Je sais, c'est un mot que j'emploi énormément en ce moment! L'essentiel dans la façon d'apprendre à mes enfants. L'essentiel dans la vie de tous les jours. L'essentiel au niveau de nos sentiments: L'essentiel. J'ai été un mouton pendant des années, je dois bien le reconnaître. Pourtant, j'ai toujours eu l'impression d'être un peu rebelle. J'ai toujours refusé de suivre un chemin tout tracé par la société. Malgré tout, je me rends compte aujourd'hui que j'étais tout de même dans un conditionnement.


Pourquoi d'autres décideraient pour nous?
Qui a dit qu'il fallait travailler dans le but d' avoir et de posséder plus?
Qui a dit qu'il fallait avoir ou pas son bac à tel âge ?
Qui a dit que les enfants devaient partir faire leur vie au plus vite?
Qui a dit qu'il fallait passer sa vie à travailler pour accumuler et consommer dans la démesure?

Je ne partage plus, aujourd'hui, cet avis tranché. Je veux faire confiance à mes enfants. Chacun suivra son chemin lorsqu'il l'aura décidé. Chacun suivra le parcours qu'il a choisi. Chacun fera sa vie comme il le désirera. Je suis leur maman. Je suis là pour les guider, les aider, les épauler, mais certainement pas pour choisir à leurs places. 
J'ai des envies de voyages, de vent de liberté. C'est d'ailleurs plus qu'une envie, c'est à présent viscérale. Je ne peux et ne veux plus vivre comme je le fais. Payer toute une vie une maison, mais quelle folie quand on y pense! Payer des factures de gaz, d'électricité et d'eau énormes alors que nous avons quand même froid, surconsommer afin de remplir cette dite maison...Pour quoi faire? Nous avons besoin de peu en réalité. Je pense donc à changer radicalement de vie. J'aimerai respirer sans avoir le stress d'une facture impayée, j'aimerai regarder et admirer de nombreux paysages, j'aimerai ne plus loucher sur ma montre, j'aimerai vivre simplement. En fait, ça a l'air compliqué, mais c'est possible! Je me donne pour cela deux ans. Deux années où je vais organiser ma nouvelle vie. 


Je repense à cette mère et sa fille qui avaient fait un choix de vie différent. Elles avaient installé une yourte sur leur terrain pour vivre mieux, pour vivre plus simplement. Celle ci était d'ailleurs très coquette et joliment décorée avec plein de couleurs. La maman racontait que le maire de sa commune exerçait une injuste pression faisant tout pour la contraindre à faire disparaître son habitat. Et oui, elle a fait un choix différent. Certains parlaient dans son dos: "Mais qui sont ces gens? Comment peuvent ils vivre là dedans?". Je ne vous explique même pas comment cet exemple m'insupporte au plus haut point! Ne peut on pas laisser les gens vivre comme ils l'entendent?   


La Tiny House, est un joli compromis qui nous a énormément séduit! Après notre tour du monde, je vais donc essayer d'aller vers cette voie afin de retrouver sérénité et bonheur!
Je veux changer mon regard sur le monde!




10 commentaires:

  1. qu'est ce que je me reconnais dans ton article!!! j'ai 35 et j'ai envie de tout plaquer, de me concentrer sur l'essentiel de la vie. l'ief m'a ouvert les yeux sur beaucoup de chose, surement parce que je discute avec des personnes différentes de celles que je côtoie au quotidien. je remets beaucoup de choses en question en ce moment. mais mon mari n'est pas prêt à me suivre.... pour le moment. mais partir, voyager, découvrir, rencontrer... voilà un rêve qui s'installe doucement au fond de moi....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas évident d'avoir les même rêves au même moment, c'est tout à fait normal. Peut être en discuter ensemble et poser les points positifs et négatifs de tes envies et de les siennes.
      Vivre ses rêves, reste le plus important. En tous les cas, ne pas avoir de regret!
      A bientôt!

      Supprimer
  2. De ce que je peux percevoir de toi, il me semble que tu as toujours su quitter les sentiers battus ;) Oser une famille nombreuse et y rester fidèle, ce n'est pas du tout "mainstream". Continuer ta route avec tes enfants avec tes choix en dehors du système me semble tout sauf le fait du mouton :) ! Et je pense que c'est toute ta vie qui t'amène à aller plus près encore de ce que tu considères essentiel maintenant! Je pense aussi qu'on peut vivre avec peu. Que cette course vers le toujours plus est insensée! En me mariant, la mode autour de nous était de travailler dur pour acheter une maison et ensuite avoir des enfants. Mais une fois les enfants arrivés après la maison, il fallait continuer de travailler et confier les enfants toute la journée pour payer la dite maison. On s'est dit que c'était fou!!! Une maison vide à longueur de journée vaut-elle qu'on travaille à ce point pour la payer? Nous voulions vivre avec nos enfants. Tant pis si on est en location: la maison qui sent bon le gâteau qu'on partage ensemble, les instants que l'on vit ensemble, voilà l'essentiel non? Une de mes filles est partie avec son ami, sac à dos, et fait un périple en Chine depuis un mois: ils voient des choses merveilleuses. J'étais inquiète au départ... elle a bien fait d'aller de l'avant. Je te souhaite de poursuivre et de continuer de trouver l'essentiel plein ta vie :)
    Brune

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne suis pas étonnée que tu partages ce point de vue Brune! Oui, cette vie peut être vécue autrement. Je vais tout faire pour réaliser nos rêves de voyage et de rencontres exceptionnelles.
      Ta fille doit vivre des instants précieux! Elle vit chez l'habitant?

      Supprimer
  3. Coucou Vic,
    Moi aussi, j'ai souvent cette envie... Je te conseille la lecture du livre " Le monde en stop : cinq années à l'école de la vie " qui risque fort de t'inspirer... Belle semaine !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Charlie, ce sera une lecture de plus! ;o)

      Supprimer
  4. le philosophe Jung disait "que nous passons la moitié de notre vie à escalader une échelle, et l'autre à réaliser que nous l'avions adossée au mauvais mur." ;-)

    RépondreSupprimer
  5. Ah ben ça alors ! Je suis quand même assise, ça va. Mais j'hallucine un peu car nous aussi on veut larguer les amarres et hisser les voiles pour aller où le vent nous portera !
    Est-ce le hasard ? ou notre IEF ? La question pourrait mériter débat !
    Nous avons pour projet de partir en auto-caravane en famille !!!
    On pourrait se rencontrer non ?!
    J'ai vu les "Six en route" en vidéos, tu connais ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Amélie, C'est super comme projet! Et oui, ce serait chouette de se voir durant notre périple familial! Vous êtes combien? Où projettes tu d'aller?
      Les six en car, oui, oui, je les suis sur facebook!

      Supprimer