mardi 17 mai 2011

La Guerre de Troie...

Nous continuons notre fabuleux voyage au pays des grecs, entre mythe et réalité…Hier, nous avons parlé de la guerre de Troie. Si une légende fut souvent chantée, c’est bien celle ci! Mais tout d’abord, voyons ce qui s’est réellement passé. Avec les enfants, nous aimons aussi connaître les faits avant d’aborder les légendes.



Grâce à nos livres et aux recherches effectuées, je vais tenter de vous faire un résumé!
Il est avéré que la guerre de Troie a bien eut lieu. En effet, à l’époque, une grande place forte, appelée Troie, existait bien. Sa situation géographique en faisait une cité enviable. Il faut savoir qu’elle se dressait sur la côte Est de l’Hellespont, qui relie la mer Egée à la mer de Marmara. Les navires qui voulaient passer d’une mer à l’autre devait payer de lourds péages. En fait, le roi de Troie contrôlait l’Hellespont… ce qui irritait Agamemnon, le roi des Mycènes, qui eut l’idée d’attaquer Troie!
Il appela tous les Acchéens à porter les armes et à prendre la mer. Les voiles furent hissées et les navires se dirigèrent vers Troie. Arrivés de l’autre coté de la mer Egée, les Acchéens allaient se rendre compte de la hauteur gigantesque de la muraille qui entourait la ville. On aurait dit qu’elle fut construite de la main des dieux…



troie2
Très déçus, les hommes décidèrent d’établir leurs camps sur la plaine et commencèrent le siège de Troie. La guerre de Troie avait commencé. Elle dura des semaines, puis des mois, et enfin des années. Chacun se livrait bataille, gagnant et perdant tour à tour. Dix années passèrent de la sorte. Mais en 1184 avant J.C, la situation changea et deux versions s’opposent alors. La première est que lesAcchéens auraient trouvé une grosse fissure dans les murs, et auraient profité de celle-ci pour s’engouffrer dans la cité. La seconde s’en tient au cheval de Troie. Les hommes d’Agamemnon décidèrent d’un plan fabuleux. Ils construisirent un destrier évidé et le laissèrent en évidence au pied de la cité. Puis, ils firent mine de s’éloigner du rivage. On raconte que les troyens ont naïvement cru qu’il s’agissait d’une offrande à Poséidon. Ils ont alors rentré le cheval à l’intérieur de leurs murailles…Pendant la nuit, les guerriers qui y étaient dissimulés en sortirent et coururent ouvrir les portes aux soldats d’Agamemnon. Ce fut un massacre, les soldats armés de haches tuèrent tous ceux qu’ils rencontrèrent et détruisirent la ville avant de rentrer chez eux..Ainsi se termine la guerre de Troie…
Pour télécharger ce PDF c’est ICI!
dossier guerre de Troie
La légende de la guerre de Troie est, elle, tirée de la fabuleuse histoire romancée d’un des plus grands poètes, Homère.
Cette guerre a pour origine une querelle entre trois déesses jalouses. Eris, la déesse de la discorde, n’était pas populaire parmi les dieux qui omettaient sans cesse de l’inviter lorsqu’ils donnaient des fêtes et des banquets. Elle eut donc l’idée de semer la zizanie, et profita du mariage duroi Pélée et de la néréide Thétis pour accomplir sa mauvaise action. Elle jeta une pomme dans la salle du festin , pomme qui portait comme inscription: »A la plus belle ». Toutes les déesses présentes la convoitaient mais le choix se limita à trois d’entre elles: Aphrodite, Pallas Athéna, et Héra. Elles demandèrent à Zeus de les départager, mais il refusa. Il leur dit de se rendre sur le mont Ida et d’y rencontrer Pâris, appelé aussi Alexandre. Cet homme était selon lui, un excellent juge en beauté. Bien que Prince royal, il était berger et vivait avec une jeune femme Oenone. Son père, Priam, le roi de Troie, qui avait entendu dire que son fils ferait la perte de son royaume, avait décidé de le mettre à l’abri. Pour savoir qui d’entre elles étaient la plus belle, les déesses décidèrent de faire chacune un cadeau à Pâris qui inciterait son choix par la suite. Héra lui proposa la souveraineté de l’Europe et de l’Asie. Pallas Athéna lui assurera la victoire totale sur les Grecs et Aphrodite lui promit que la plus belle femme du monde lui appartiendrait. Pâris choisit Aphrodite et lui offrit la pomme. Ce choix fut la cause réelle de la guerre de Troie.
Pour télécharger celui ci c’est là!
dossier guerre de Troie 1
La plus belle femme du monde portait le nom d’Hélène, elle était la fille de Zeus et de Léda. Il n’y avait pas un seul jeune prince en Grèce qui ne souhaitait l’épouser. Mais le roi Tyndare, son père, ne pouvait choisir entre tous. De peur que les autres se rebellent contre lui, il leur fit promettre de se ranger de son coté et de défendre sa fille, Hélène si quoi que ce soit pouvait lui arriver. Ils acceptèrent et en firent le serment. Tyndare choisit alors Ménélas, frère d’Agamemnon, et le fit roi de Sparte.
Les choses en étaient là quand Pâris offrit la pomme à Aphrodite. Sans aucune pensée pour Oenone, la déesse conduisit Paris à Sparte, où Ménélas et Hélène l’accueillirent à bras ouvert. Les liens entre les hôtes et les invités étaient très puissants à cette époque, et c’est confiant que Ménélas partit pour la Crète laissant là son épouse et Paris. A son retour, sa belle Hélène et le jeune prince avaient disparu. Tous les hommes qui avaient fait le serment d’aider Hélène répondirent présents, et tous se lancèrent à la poursuite de la femme du roi de Sparte. Deux hommes néanmoins manquaient à l’appel: Odysseus (Ulysse) et Achille. On retrouva Odysseus qui se mit en marche pour chercher le jeune Achille. Celui ci avait été éloigné par sa mère, Thétis ( que l’on retrouve au début de l’histoire), car la néréide savait que si son fils se rendait à Troie, il y laisserait la vie.
Les voilà donc tous embarqués à bord de milles navires. Ils se rassemblèrent à Aulis, un lieu où les vents étaient violents et les marées dangereuses. Tant que soufflait le vent du nord, l’expédition ne pourrait partir. Calchas, le devin, dit qu’Artémis était en colère. Les grecs avaient tué une de ses chèvres. Il fallait pour la calmer, lui offrir un sacrifice. Il fallait que ce soit la fille même du commandant en chef…Agamemnon. Il céda malgré sa tristesse, et osa égorger son enfant qui s’appelait Iphigénie. Pour la ramener au bateau, il envoya un messager et écrivit à son épouse qu’il avait préparé pour sa fille un mariage avec le grand Achille. En fait, Iphigénie pensait qu’elle se rendait à ses noces alors qu’elle venait à la rencontre de sa propre mort.
Les vaisseaux arrivèrent en terrain ennemi, mais les souverains de Troie, Prima et sa femme Hécube, avaient des fils courageux qui les aideraient à mener la bataille, surtout Hector auquel on ne pouvait opposer qu’un seul homme, Achille. Aucune divinité n’avait averti Hector, mais tout comme Achille, il savait que cette guerre serait une fin pour lui et que la mort l’attendait au bout.

Pendant 9 ans,la victoire oscilla d’un coté et de l’autre. Mais une jeune fille fut enlevée à un prêtre par Agamemnon et celui-ci priant les dieux, apporta la peste dans les rangs des Spartiates. Le commandant dû rendre la fille à son père, mais vexé, il demanda à Achille de lui donner en échange Briséis, jeune vierge qui lui appartenait. Achille allait faire payer Agamemnon pour ce forfait. Les dieux aussi se mêlaient de cette histoire, Zeus étant pour les Troyens, tandis que Héra était pour Sparte.
troie-2004-18-g
Un jour, face à face les armées se poussèrent et laissèrent la place à Pâris d’un coté et à Ménélas de l’autre: ils se battaient pour Hélène. Ménélas bien plus fort gagna la bataille et Paris peu doué fut sauvé par Aphrodite. Les combats reprirent de plus belle. Hector alla voir sa femme Andromaqueet son fils, une dernière fois puis repartit se fondre dans la bataille. Avec l’absence d’Achille qui ruminait sous sa tente, Hector était le grand vainqueur de Troie et se battait comme un lion. Quand le crépuscule interrompit le combat, les grecs étaient totalement découragés.
Agamemon se rendit compte qu’ils avaient vraiment besoin d’Achille. Il décida de lui rendre la jeune Briséis. Il trouva Achille avec Patrocle dans sa tente, son ami le plus cher. Mais Achille refusa la proposition et avait déjà décidé de partir dès le lendemain.
Dès le lendemain, la bataille reprit et Hector et ses hommes avaient presque rejoint les grecs quand Patrocle, l’ami tant aimé d’Achille regardait ce spectacle avec horreur.
Achille sous la demande de Patrocle, lui tendit son armure, refusant de combattre avec cette armée qui pour lui l’avait déshonoré. Les grecs le prendraient pour Achille, et se retireraient certainement. Patrocle revêtit donc l’armure d’Achille et emmena les Myrmidons, les hommes d’Achille, avec lui. Il combattit glorieusement, mais se retrouva vite en face d’Hector qui lui porta une blessure fatale. Suite à cette victoire, il prit son armure et s’en revêtit. Achille au soir venu attendait le retour de Patrocle. On lui rapporta ce qu’il s’était passé, son ami avait été tué par Hector. Achille devint fou de rage. Thétis lui ramena des armes façonnées par le dieu Héphaïstos.

adieux_hector_andromaque
Les deux hommes allaient vivre le dernier combat de leurs vies. Achille marcha avec Athéna à ses cotés, Hector était seul, abandonné par Zeus…
Hector toucha le bouclier d’Achille, mais celui-ci étant magique, il ne pouvait être transpercé. Achille connaissait bien cette armure, elle appartenait à Patrocle, il prit donc sa lance, et visa une petite ouverture près de la gorge et y planta son arme. Hector tomba…

Achille dépouilla le corps de son adversaire, lui transperça les pieds et avec des lanières de cuir l’attacha à son char en le traînant ainsi devant les murs Troie.
Le vieux Prima, vint demander à Achille de lui rendre le corps de son fils, et malgré sa haine, Achille, ému, accéda à sa demande et donna l’ordre à ses serviteurs de laver et de couvrir le corps d’un vêtement précieux. Ainsi, Hector put avoir de belles funérailles.
En fait, l’Iliade finit avec ceci. Vint ensuite l’Enéide de Virgile.
Le prince Memnon d’Ethiopie vint à la rescousse de Troie. Achille, lors d’un combat violent, tua le prince. Ce fut la dernière victoire du héros grec. Il repoussa les troyens devant lui, jusqu’aux murs de la ville. mais Pâris lui décocha une flèche, qu’Appolon guida, et qui toucha son pied au seul endroit qui pouvait chez lui être blessé, « le talon d’Achille ». En effet, à sa naissance, Thétis voulant le rendre invulnérable, l’avait plongé dans l’eau du Styx. Mais elle oublia de mouiller le talon du pied par lequel elle le tenait. Achille mourut ainsi…
troie12-d8436
Plus tard, Pâris fut blessé et transporté sur le mont Ida où il avait vécu avec Oenone. La nymphe refusa de lui venir en aide, lui en voulant de l’avoir abandonnée. Elle le regarda mourir…
La guerre, elle, devenait interminable. Les grecs savaient qu’il fallait à présent pénétrer dans la cité afin de prendre les troyens par surprise. Odysseus eut l’idée de construire un immense cheval en bois dont le corps serait creux et d’y cacher une troupe d’hommes. Tous étaient épouvantés sauf Pyrrhus, le fils d’Achille. Le plan était simple, les grecs devaient faire mine de partir laissant là le cheval, comme une offrande. Seul un grec nommé Sinon resta sur le campement. Il devait persuader les troyens de faire entrer le destrier dans la cité. Les vaisseaux partis, le peuple de Troie exulta. La longue guerre était terminée.
C’est ainsi que pendant la nuit, par une brèche dans le cheval, l’un après l’autre les chefs se glissèrent hors de l’animal. Ils se faufilèrent jusqu’aux portes de la ville qu’ils ouvrirent, et l’armée grecque revenue, entra. Les grecs allumèrent des incendies, Troie était en flammes. Ce fut une véritable boucherie. Achille avait épargné Priam, mais son fils l’égorgea sous les yeux de sa femme et de ses filles. A l’aube, tous les chefs de Troie étaient morts, sauf Enée, fils d’Aphrodite, qui réussit à s’enfuir.

Aphrodite secourut Hélène et la mena à Ménélas. Quand le matin apparu, la cité était une ruine fumante. Seules quelques femmes attendaient d’être emmenées en esclavage. Parmi elles, Andromaque, le femme d’Hector, et la vieille reine Hécube, femme de Priam. Andromaque avait encore son enfant, Astyanax. Les soldats prirent son fils, il devait mourir. Ils le jettèrent du haut de la muraille. Ils avaient également égorgé une jeune fille, la soeur d’Hector, sur la tombe d’Achille. Ainsi finit cette histoire…
C’est vrai qu’elle est longue, et semble compliquée, mais le film Troie avec Brad Pitt relate très bien la légende et reste proche du livre d’Homère. Les enfants l’ont vu, revu et beaucoup aimé.
Quelques dessins sur la guerre de Troie…
030

024

028

023

026

034

031

032

Aucun commentaire:

Publier un commentaire