vendredi 13 mars 2015

Notre organisation...

On m'a posé et me pose très souvent cette question. J'y réponds, en général, par messages privés mais aussi au niveau des commentaires. Je vais tenter de répondre aux petites questions que vous m'avez toutes posées. Notre façon de travailler, en réalité, est simple. Elle demande juste beaucoup d'organisation! Le weekend, nous préparons, avec les enfants, l'emploi du temps de la semaine. En général, tout le monde donnent son avis , et ensuite je tranche en essayant de faire plaisir comme je peux. Je ne parlerai pas dans cet article des mathématiques et des cahiers de français.


J'ai pris beaucoup de liberté vis à vis des autres matières. J'ai décidé de suivre scrupuleusement les programmes et de français et de maths, mais pour le reste je fais tout ce que je veux. Il n'y a pas d'ordre défini, un sujet peut en appeler un autre. Nous avions fait toute l'Egypte en un bloc, mais nous pouvons également parler de périodes différentes puis, y revenir ensuite. Je choisis de faire connaître à mes enfants des périodes qui ne sont souvent pas ou peu apprises dans le cadre scolaire. C'est un parti pris qui nous convient merveilleusement bien. Nous travaillons beaucoup, c'est vrai, mais la façon dont nous abordons les leçons et autres nous donnent l'impression, le plus souvent, d'apprendre de façon naturelle. Bien entendu, certaines fois, le sujet n’intéresse pas tout le monde. A ce moment là, l'enfant, en général, Nathan, fait autre chose. Cela n'arrive pas souvent. C'est surtout pendant des périodes d'histoire difficiles, comme la seconde guerre mondiale. Il faut dire que Nathan est le plus jeune, et avec son niveau 6 ème, il a déjà vu de très nombreux sujets pour son âge. Dans le cas, où il est un peu réfractaire, je le laisse tranquille. Il me fera des fiches animaux ou autre chose. Une fois que nous avons conclu notre emploi du temps , je commence à préparer les fiches, feuilles, dossier ou lapbook dont j'aurai besoin, selon ce qui est prévu. De cette façon, j'arrive le lundi et tous mes supports sont prêts. Comme je vous l'avais déjà dis, notre leçon se fait maintenant le matin. Heaven dort, et nous sommes plus tranquilles. Je rassemble tous mes livres, que j'ai déjà, en grande partie, consultés le samedi ou le dimanche. Je discute oralement avec les enfants du sujet, de ce que j'ai appris. Ensuite, je leur lis des passages dans les livres que j'ai soulignés. Il nous arrive souvent de regarder des reportages. Pour Abraham Lincoln, par exemple. Je suis fervente aussi de films historiques avec une base de réalité. Je veux vraiment que les enfants se souviennent au mieux de ce que nous avons vu. Il faut que le cours soit passionnant, sinon, cela n'a aucun intérêt. Ici, la parole est essentielle. Chacun apporte un peu de ce qu'il sait déjà et lorsque je lis des passages, je m'arrête toujours pour en discuter avec eux. Enfin, nous procédons au cours écrit sur le tableau. Je tente de faire un résumé de ce que nous avons vu. Souvent, là aussi, j'interpelle les enfants pour leur demander des infos sur le cheminement des faits. Nos cours ne doivent jamais être lassant. C'est pour cela que je choisis des thèmes que je pense rendre intéressants. Au départ, ce n'était pas toujours simple et facile, mais au fil des mois, je vois bien que les enfants sont heureux d'apprendre des choses qu'ils ne connaissaient pas avant. Il faut un peu faire du théâtre en quelque sorte, et rendre la leçon vivante!  

 Apprendre de tout et de tous...


Le temps passé varie vraiment d'une leçon à l'autre. Cela peut durer une heure, comme trois heures pour la guerre de Vendée, que j'avais faite avec les deux grands. Après on ajoute le temps du reportage ou du film que l'on peut regarder la veille au soir par exemple. 
Une fois que les enfants ont recopié la leçon, nous passons au dessin. Cette étape, absolument essentielle, leur permet de souffler un peu. En effet, les leçons sont parfois longues. Là, ils se détendent, rigolent et surtout se remémorent la leçon à travers leur dessin, qu'ils collent dans leurs cahiers et dont ils se souviendront plus tard. Ils sont souvent fiers de leurs cahiers ainsi bien décorés. A la base, ils le faisaient vraiment pour moi, pour me faire plaisir. Maintenant, je sais, que pour eux, c'est un plaisir aussi. Alors, oui, c'est vrai que cela demande du boulot. Pour eux, comme pour moi. Parfois, je suis fatiguée et lassée de faire encore mes articles le soir, alors que j'aimerai faire autre chose. Mais, ce travail commun est tellement chouette! Dans la soirée, c'est tellement agréable d'entendre, qu'ils ont aimé cette journée. En tous les cas, je fais tout pour qu'ils aiment apprendre. J'ai du lutter longtemps pour la lecture ici. Quentin et Florian ont toujours lu, mais avec les autres, cela n'a pas été facile. Nathan et Marie rechignaient à chaque fois qu'il voyait un livre de plus de 100 pages. A présent, Nathan choisit son livre chaque semaine avec plus d'entrain. Actuellement, il lit le Hobbit, qui un petit pavé! Il est enfin heureux de lire. Pour Marie, c'est encore difficile. Alors, encore une fois, il faut s'accrocher. Ils râlent, font la tête, mais à coté de ça, ils font ce qu'ils veulent. Je suis une maman très très cool. Je leur demande uniquement de faire au mieux, d'être gentil et de lire chaque jour. Si je vois qu'ils ont fait tout plein d'efforts, ils sont libres de faire ce qui leur plaît ensuite. Le but de l'instruction en famille, c'est quand même que nos enfants soient heureux d'apprendre, non? Alors, à toutes les mamans qui doutent, qui sont fatiguées, résistez! Tenez bon, le résultat vaut toutes ces petites angoisses. Bien sûr, il m'arrive aussi de les forcer un peu, travail de composition, d'imagination, commentaires, exercices pratiques etc...Ils ne peuvent pas toujours aller vers la facilité. Mais je les gâte un peu avec l'emballage. Une dictée? Faisons la avec un texte de Narnia par exemple. Un problème de maths si un enfant coince? Ajoutons des éléments de sa passion. Heaven vient d'apprendre l'alphabet. Vous vous doutez bien que cela ne s'est pas fait comme ça. Elle l'a appris en deux jours avec Chantal Goya et sa chanson! Pour arriver au même résultat, cherchons de jolies idées! L'envie est le moteur de l'apprentissage. De la fermeté parfois, mais beaucoup de douceur et de volonté. Pour résumer: Le principal reste le dialogue!
Un autre petit conseil: Procurez vous de nombreux livres, c'est essentiel pour bien préparer les sujets. Oui, internet est un outil merveilleux, mais je ne sais pas pourquoi, je lui préfère les bouquins. Internet me servira de complément. 
Voici comment nous nous organisons ici au niveau des livres. J'ai acheté des "expedits" il y a longtemps déjà. Ils sont très pratiques! Une case ou deux pour chaque matière. 

Ce bloc ici, contient  des encyclopédies sur l'histoire, les rois, la révolution française, la première et la seconde guerre mondiale, le moyen âge, le corps humain, tous les animaux, plantes, pierres, roches etc...


Ici, sont regroupés le français (conjugaison, cahier de copies, cahier d'imagination, dictées, etc..), l'anglais, l'espagnol, les mathématiques et tous nos livrets.


Là, une case est dédié à chaque civilisation et autres, les dinosaures, la préhistoire, l'Egypte, les romains, les grecs, les gaulois, les vikings, la géographie plus bas, la physique, d'autres encyclopédies, les inventions, les explorateurs...


Les encyclopédies sont très utiles!


Là encore...


Ici se trouvent les arts, musiciens, peintres, nos cahiers du lecteur, nos cahiers d'imagination, nos fiches, nos cahiers d'activités, nos questionnaires de lecture et de films etc...


Là, c'est le coin de petite Heaven avec tous ses cahiers de maternelle, CE1, CE2 etc.., ses cahiers de dessin, et tous ses petits livres avec CD et autres...



J'ai fait le tour, j'ai du en oublier, mais l'essentiel à retenir est de faire de son mieux! Bon weekend à tous et toutes!

13 commentaires:

  1. Merci beaucoup pour ton partage, c'est vrai que les livres c'est le nerf de la guerre en ief ;)

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour ce partage. J'ai souvent eu envie de te poser la question de l'organisation mais sans jamais oser :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il ne faut pas être timide! Je suis très ouverte d'esprit! Et cela en plus, n'est en rien dérangeant!:o)

      Supprimer
  3. Ici aussi les enfants se passionnent souvent pour les sujets que l'on choisit d'étudier... Je retrouve des similitudes dans cette organisation ! Et les petites anecdotes découvertes notamment en histoire, permettent de mieux retenir et de pimenter les leçons !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est le principal à atteindre, même si ce n'est pas toujours évident!:o)

      Supprimer
  4. merci Vic ! Je suis très touchée que tu aies pris le temps de répondre aussi rapidement! Cela m'éclaire un peu. J'aime bien mon organisation mais je vois qu'elle ne convient pas parfaitement à mon Ambroise qui reste toujours mon aiguillon ...Je sais que l'enthousiasme est le moteur (je sais aussi que parfois il faut batailler un peu...ça fait partie du job!) alors quand je le vois bouder comme en ce moment du matin au soir, je me dis que notre façon de faire doit pouvoir s'adapter davantage pour arriver à de bons résultats. Encore deux petites questions : programmes tu tes sujets à l'avance? Avec les enfants ? Leur soumets tu une liste puis vous en discutez pour arrêter vos choix? Quelle place et comment travailles tu français/maths ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis certaine que son sourire va vite revenir! Les enfants boudent, cela fait partie d'eux!:o)
      Nous parlons des sujets avec les enfants, je cherche, je fouine jusqu'à trouver l'idée! Les enfants me donnent toujours leur avis, mais c'est moi qui me creuse les méninges. Je les connais bien, et sais ce qu'ils peuvent aimer. Par contre, en ce qui concerne les activités manuelles, lapbooks, dossiers, questionnaire de films etc...Ils choisissent en grande partie. Nous faisons des maths et du français 3 fois par semaine. Lundi, mercredi, samedi c'est français sous toutes formes, et mardi, jeudi et vendredi c'est maths. Je travaille le français de plein de manières différentes: Je ferai un autre article pour rentrer davantage dans les détails si tu veux!:o) Bon weekend!

      Supprimer
  5. Je partage ton avis sur les livres face à l'internet. Surtout que je n'ai jamais trop l'impression de travailler avec un livre en main. En tout cas vous avez de belles bibliothèques, qui donnent envie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le livre est un très bel outil, c'est vrai!

      Supprimer
  6. Nous sommes une famille de 6 enfants, 6 filles de 14 ans à 22 mois, et j'ai trouvé beaucoup de similitude dans votre façon de voir la vie et de la vivre!
    (J'aimerai aussi être une mamily plus tard, LOL,.... Et aussi grande fan de la ptite maison dans la prairie.... D'ailleurs ici tout le monde nous appelle comme ça!)
    Nous allons bientôt passer le cap de l'instruction en famille, et j'ai énormément besoin de conseils pour l'organisation de nos journées et surtout de l'entretien,malgré tout,de la maison, la vie quotidienne, les repas, bref la vie qui continue à coté de l'instruction.
    J'ai toujours travaillé sauf depuis ma dernière, et cela va faire beaucoup de changement!
    Je suis une personne exigente, rigoureuse, et perfectionniste.... Alors je ne sais pas si ça va de pair forcément.... J'appréhende un peu....
    Merci pour ces beaux partages et votre courage à tout affronter avec tant de force!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est merveilleux vous verrez! Plein de courage! Et sachez que nous avons tous des doutes!!!!

      Supprimer
  7. Merci de ce partage!
    J'aimerais beaucoup voir comment vous travailler, avec quel support et votre façon de fonctionner en Français et en mathématique.
    C'est très enrichissant ces échanges en tout cas.
    Bonne journée.

    RépondreSupprimer